20 − six =

quatorze + 19 =

Roméo Elvis x Le Motel et Caballero & JeanJass étaient au Grand Mix de Tourcoing le 18 octobre 2017 pour nous proposer une des soirées rap les plus attendues de cette fin d’année. Salle remplie à craquer, public survolté, la soirée avait tout pour être anthologique.

Ce n’est pas une surprise, la Belgique a été magistralement représentée le temps d’une soirée. La nouvelle vague du rap belge a littéralement retourné le Grand Mix. Cela faisait un bout de temps que le public tourquennois n’avait pas bouillonné de la sorte et donné tout ce qu’il avait.

Caballero & JeanJass ont inauguré la soirée et le moins que l’on puisse dire, c’est que les fans étaient plus qu’au rendez-vous. On croise des gens avec des tee-shirts à l’effigie du Cab’ à laquelle se joint la phrase « El Gordo Guapo », et des barbes similaires à celle du rappeur. Les pogos se multiplient, les deux Belges donnent tout et enchaînent leurs meilleurs morceaux.
Le public connaît les paroles par coeur et nombreuses sont les fois où Caballero rappelle que le public est incroyable et qu’avec JeanJass ils ne s’attendaient pas à un tel accueil.
Avec TMTC, l’ambiance est à son paroxysme. Les personnes présentes ne font qu’un et la chaleur monte dans la salle. Les gouttes de sueur coulent sur les fronts, les murs en deviennent presque moites.

Vint ensuite leur tube On est haut, un morceau haut en couleur comme la cerise sur le gâteau d’un concert plus que maitrisé de la part des deux gaillards. Les échos de leur concert à Dour, aux Ardentes de Liège ou à Rock en Seine étaient plus que positifs, et ont été affirmés en cette belle soirée au Grand Mix.

L’heure de la pause est arrivée ! La chaleur à l’intérieur du Grand Mix est presque étouffante. Petit tour à l’extérieur afin de reprendre ses esprits et de faire baisser la température corporelle. Nombreux sont les Belges venus jusqu’à Tourcoing pour voir les rappeurs tant les concerts de ces derniers sont sold-out dans toutes les salles belges dans lesquelles ils se produisent. Puis 22h00 sonne.
Roméo Elvis est attendu, et Roméo Elvis tient toutes ses promesses. Une fois de plus, le public connaît les paroles du bout des doigts, quitte à chanter plus fort que le rappeur.
Cependant, Roméo Elvis fait plus dans la nuance que ses deux comparses : le rappeur alterne entre morceaux de Morale et Morale 2, alterne entre interprétations déchainées et moments plus doux, afin que les personnes présentes puissent reprendre leur souffle et ne pas finir au Père Lachaise. Le répit est de courte durée. Avec son « J’fais l’amour avec les crocos », Roméo Elvis teste le public et fait trembler les murs de la salle. Les pogos sont plus qu’impressionnants et similaires à ceux que l’on a l’habitude de voir, et de vivre, en plein air, lors de festivals de musique. Le Grand Mix se souviendra longtemps du public des rappeurs belges. Le Motel et ses instrus travaillés y sont également pour beaucoup. Roméo Elvis s’est très bien entouré en donnant naissance à cette collaboration. Un vrai plaisir.

Pour clore la soirée, on ne pouvait qu’espérer un morceau collectif, et notre désir est devenu réalité. Le temps d’un « Bruxelles arrive ! » endiablé, comme un hommage ultime à leur Belgique natale, Caballero, JeanJass, Roméo Elvis et Le Motel ont tout donné pour un live qui restera gravé dans notre mémoire, avec, pour couronner le tout, un Roméo Elvis torse nu qui traverse la foule en marchant dessus.

Les rappeurs quittent la scène, les lumières s’éteignent mais le concert continue. Nombreux sont ceux et celles qui chantonnent le fameux « Bruxelles arrive, on est serrés dans une caisse » dans les couloirs du Grand Mix ou dans les rues avoisinantes.
Cette soirée rap de ce 18 octobre était incroyable, et on attend avec impatience le concert de L’Or du Commun qui se déroulera au Théâtre de l’Idéal de Tourcoing le 24 janvier prochain.