5 × 4 =

3 × quatre =

Le 8 décembre dernier se tenait Is This Love, la plus grosse soirée reggae de la métropole lilloise. L’occasion de retrouver sur scène Jahneration, Naâman, Dub INC, Alpha Blondy et Le Peuple de l’Herbe pour un DJ Set.

C’est dans un Zénith de Lille survolté que le duo Jahneration entame les hostilités. Théo et Ogach réussissent à magnifiquement enflammer le public. Le duo parisien déroule ses tubes, nous offre un duo avec Naâman et fait danser la foule. Le premier concert annonce une chose : la soirée va être folle. La température commence d’ailleurs à monter.

Déboule ensuite Naâman. Le jeune dieppois, qui vient de sortir Beyond, son troisième album, fait officiellement partie de la cour des grands et n’a rien à envier à ses aînés. Entre nouvelles chansons et tubes repris en choeur par le public, mention spéciale pour Outta Road, c’est un show complet que nous livre le reggae man. Fort de ses musiciens, notamment Fatbabs, fidèle DJ et beatmaker, et d’une scénographie réfléchie, avec cette magnifique ombre en arrière scène que l’on retrouve sur la pochette de Beyond, Naâman a transcende le public et n’a pu que le ravir.

Était-il possible de faire une soirée reggae francophone sans Dub Inc ? Difficile de le concevoir. Le duo, que l’on avait vu à La Fête de l’Humanité en septembre dernier, ne cesse de confirmer son talent et sa prestance. Les stéphanois étaient les plus attendus de la soirée. Nombreux étaient celles et ceux dans le public à endosser tee-shirt ou sweat floqués du nom du groupe.
Comme leurs prédécesseurs, le concert est parfait. Les deux compères mettent l’ambiance, les tubes s’enchainent, notamment Tout ce qu’ils veulent, morceau durant lequel le Zénith ne fait qu’un. Les solos vocaux orientalisant de Hakim sont magistraux et s’accommodent parfaitement à la voix grave, voire rauque, et plus qu’impressionnante d’Aurélien. La programmation d’Is This Love a de quoi ravir tous les fans de reggae tant les styles de chacun sont différents et pourtant complémentaires.

Le dernier concert de la soirée est assuré par Alpha Blondy. Du haut de ses 64 ans, le reggae man ivoirien prône les messages de paix, d’amour et est fier de voir un public unis sous la même bannière qu’est le reggae. Ce n’est d’ailleurs par un hasard si le premier morceau est Jérusalem, une des chansons emblématiques de l’artiste. Les messages anti-violences qui parsèment sont show, entre deux chansons, ne peuvent qu’enthousiasmer le public. Il est plus d’une heure du matin, et pourtant, l’ambiance est toujours folle dans le Zénith de Lille ! Quelle soirée (très) forte en émotions !

Enfin, c’est Le Peuple de l’Herbe qui se charge de conclure la soirée et de faire danser les spectateurs l’espace d’encore de quelques minutes. Baptisé Le son du Peuple, il ne nous fallait que ces bonnes vibes pour quitter le Zénith de Lille sereinement, heureux d’avoir assisté à une soirée reggae aussi riche en émotions ! Vivement la prochaine !