1 × 3 =

12 + 2 =

Du 27 au 29 juillet se tenait la dix-septième édition du festival Les Nuits Secrètes. Durant 3 jours, ce sont plus de 45 concerts qui ont eu lieu en plein air à Aulnoye-Aymeries, le tout sur 3 scènes différentes. Retour sur 5 concerts qui ont particulièrement marqué la rédaction du Pedromadaire.

5. Thérapie Taxi

3ème fois pour nous depuis le début de l’année 2018, après leur passage à la Condition Publique de Roubaix et à l’Imaginarium Festival. Le groupe parisien renverse toujours tout sur son passage et les festivaliers reprennent avec joie et en choeur des morceaux tels que Superstar, Salop(e) et leur tube Hit Sale. Raph fait boire du rhum au festivalier, les slams s’enchainent, Superman est même monté sur scène. Une chose est sûre, Thérapie Taxi n’a pas fini de nous faire groover. À quand le quatrième concert ?

4. Gaël Faye

C’est sans trop savoir à quoi nous attendre que nous nous rendons au concert de Gaël Faye. Son EP, Rythmes et botanique, sorti en 2017, ne peut que laisser présager un bon moment, que ce soit par le phrasé du rappeur, les sonorités et les rythmes. Et c’est le cas ! L’auteur de Petit Pays est un vrai showman qui emporte avec lui le public. Deuxième concert de cette nouvelle édition des Nuits Secrètes, et un des meilleurs ! Le festival nous promet donc de belles surprises.

3. Meute

Retrouvailles avec le groupe de fanfare allemand après leur passage à l’Aéronef de Lille en avril dernier. Le temps passe mais le plaisir reste intacte. La reprise de Flume, You and Me, est toujours parfaite. L’ambiance est au rendez-vous, et même s’ils ne descendent pas dans la fosse comme ils ont pu le faire dans le passé, une communion se crée. Impossible de ne pas danser, de ne pas se laisser emporter et de ne pas intégrer la Meute !

2. alt-J

alt-J est une valeur sûre. Le groupe britannique, qui a écumé les festivals du monde entier, a ravi les festivaliers des Nuits Secrètes en posant ses bagages à Aulnoye-Aymeries. Que ce soit musicalement ou visuellement, alt-J donne naissance à un vrai show.  La voix de Joe Newmann donne des frissons de bonheur au public et ce dernier reprend avec plaisir Taro, Matilda ou Breezeblocks. Le batteur se permet même quelques remerciements au public, et en français ! Le concert d’alt-J n’est surement pas le plus dansant, mais dans l’atmosphère se dégage ce petit quelque empreint de poésie. De quoi nous donner du baume au coeur.

1. Feu! Chatterton

En première position du très bon rock, et français, s’il vous plaît ! Fort d’un deuxième album, L’Oiseleur, sorti en mars 2018, le groupe parisien a su s’imposer dans le panorama musical français. Par sa dégaine de crooner assumée, Arthur Teboul nous emporte, une heure durant, dans l’univers Feu! Chatterton. Solos de guitare, jeux de voix et adresses au public emplies de poésie, tous les ingrédients sont réunis pour que les festivaliers prennent leur envol. De Serge Gainsbourg à Léo Ferré en passant par Alain Bashung ou Barbara, Feu! Chatterton traverse les époques et toutes leurs inspirations se font ressentir. Une fois mêlées, elles nous donnent un moment à la fois poétique et explosif.

Ils auraient pu y être : Orelsan, Lomepal, Tshegue et Juliette Armanet.