1 + 1 =

douze − un =

On vous en parle depuis un bout de temps sur les ondes de Radio-Vintage : la venue de l’auteur-compositeur-interprète Thomas Fersen en Franche-Comté! Il a plus de 10 albums à son actif, dans un style bien personnel!

Monsieur Fersen était donc le vendredi 28 novembre au soir pour un spectacle au Grand Kursaal de Besançon. On avait déjà un avant-goût de ce qui nous attendait puisque l’artiste a accepté de passer 10 minutes au téléphone avec nous (retransmises sur Radio Vintage). On a ainsi pu apprendre que la représentation qui aurait lieu le 28 novembre ne serait pas un concert, mais un “Spectacle” où s’enchaîneraient chansons, sketchs, poèmes… L’artiste, un mois avant le grand soir ne nous dévoile pas tout et nous conseille plutôt d’assister à la représentation.

Les fans n’ont pas manqué de suivre ce conseil puisqu’au soir du spectacle, la magnifique salle du Kursaal de Besançon était remplie!

Et si on allait se coucher maintenant?

Au soir, en arrivant dans la salle du Kursaal, on n’aperçoit sur scène que quelques projecteurs, un piano à queue. Thomas Fersen joue la simplicité!

IMG_20141128_204452 IMG_20141128_213154

L’artiste arrive sur scène, s’installe au piano et commence à chanter sur les premiers accords. La voix de Fersen en live, c’est quelque chose avec ce timbre de voix si particulier. Après quelques chansons, place aux premiers textes, il s’approche du bord de scène, salue le public et commence à nous raconter une histoire : du Thomas Fersen parlé, on ne connaissait pas mais ça rend super bien! Il n’est bien sûr, pas exclu de retrouver ces textes, dans ses futures chansons! Ils sont construits sont le même modèle que ses paroles de chansons : une rythmique qui pourrait correspondre à des accords, des histoires amusantes, drôles, à travers des personnages originaux (animaux, …).

Un spectacle drôle : Les textes (des paroles comme des récits) suscitent à multiples reprises les rires du public. L’acteur s’amuse régulièrement à nous à faire des sorties de scène. A son premier retour sur scène (après rappels du public) on a le droit à un “J’étais déjà dans la voiture!..” avant de continuer en musique. Après quoi, Thomas ne nous laisse plus tranquille, “Et si on allait se coucher maintenant?” nous est répété sur un ton désabusé (qui peut intervenir entre deux chansons, comme intégré en plein milieux des paroles d’une de ses chansons”). Le public joue le jeu ce soir, lors du titre “Donne-moi un tout petit baiser” on entend des bruits de smacks en direction de la scène. Thomas rétorque alors “J’ai rien senti!?“, l’intimité que partage l’interprète avec son public est fortement agréable.

Se sont enchaînés ce soir des titres plus emballants les uns que les autres : “Monsieur“, “Les malheurs du Lion” ou encore “Pégase” (on s’entant encore entrain de taper dans les mains pour accompagner les refrains)… Malgré le fait que Thomas soit seul sur scène avec son piano, il réussit tout de même à assurer près de 2 heures de spectacle! Le public ressort de la salle avec un sourire marqué par les différentes histoires racontées par Thomas Fersen. On aura décidément passé une bonne soirée!