vingt − 17 =

deux × deux =

Ça y est, le Grand Mix a fermé… Mais pas de panique ! Les concerts continuent hors les murs ! C’est au théâtre de l’Idéal de Tourcoing que L’Or du Commun et Ywill sont passés pour une soirée rap plus que plaisante.

C’est un rappeur lillois qui se charge de la première partie. Ywill, du groupe La Jonction, nous livre une performance digne des plus grands, et s’offre à nous comme une véritable révélation (qui ne le connaissions pas).

Outre les différents de morceau de son premier album Livre d’or (qui est génial), le rappeur s’essaie à divers exercices qui lui réussissent. Dans un premier temps, Ywill nous lâche une poignée de punchlines. L’exercice est simple : une liste de 35 mots imposés pour ensuite écrire un freestyle avec ces termes.
Pour illustrer cet exercice, voici la poignée de la punchlines de L’Or du Commun :

Ywill chauffe parfaitement la salle. Mais cette poignée de punchlines n’est rien à côté de la suite, et fin, de cette première partie. Le rappeur invite le public à lui lancer des objets. Ainsi, ce sont une écharpe, du dentifrice (Signal), un gobelet Grand Mix ou encore une chaussure qui atterrissent sur scène. Et là, nouveau tour de force de la part d’Ywill qui nous sert un freestyle dantesque dans lequel chacun des objets envoyés est cité. Le phrasé est puissant, la rime léchée et le beat monstrueux. Lille peut être fière d’avoir pour représentant Ywill.

Vient ensuite L’Or du Commun. Les trois rappeurs bruxellois, Swing (qui vient de sortir Marabout, son premier album solo), Loxley (et sa traditionnelle casquette vissée sur la tête), et Primero (vêtu d’un étonnant survêtement jaune) enchainent les différents morceaux de leur dernier EP Zeppelin.

L’ODC ne se prive pas de mettre en place d’énormes pogos afin de retourner l’Idéal de Tourcoing. Les cercles sont vertigineux et les trois rappeurs donnent tout ce qu’ils ont. La prestation scénique de L’Or du Commun est du même niveau que leur EP : excellente. Que ce soit 1000, hymne à Bruxelles, ou Apollo (initialement en featuring avec Romeo Elvis), le public connaît les paroles par coeur et est complètement déchainé.
Rien de tel qu’un petit aperçu vidéo afin de voir à quoi ressembler le concert :

Mais à côté de ça, L’Or du Commun fait également quelques morceaux « plus anciens » comme Boîte à Gants. Les trois Belges offrent au public de L’Idéal une heure de concert. Ajouter un petit quart d’heure au show n’aurait pas été de refus mais une chose est sûre : le public a mis la gomme. La Belgique a beaucoup de talents du côté de ses rappeurs, et leur carrière n’est pas prête de s’arrêter de sitôt (ils vont pas finir comme Han Solo !)