2 × 2 =

5 + 14 =

Cette fois direction le Luxembourg pour assister à un show totalement dingue de Foals, le samedi 5 septembre 2015.
Le concert affichait Sold Out dans la salle de Luxembourg ville, den Atelier.

Foals c’est le groupe que beaucoup ont appris à connaître avec My Number ou encore Inhaler présents sur leur album Holy Fire (2013). Leur nouvel album What Went Down est encore tout chaud, sorti à peine le 28 août dernier, les critiques étaient très positives ! Il ne manquait plus qu’à voir le groupe à l’oeuvre avec leur nouveau live.

Après avoir fait salle comble à Paris le vendredi au Cabaret Sauvage et après avoir été programmé sur quelques festivals cet été ( La route du rock, Reading festival, Sziget…) , Foals était parmi nous au Luxembourg !

Ouverture des portes 20h00

Arrivée un peu en retard, on profite quand même de la première partie assurée par Formation (qui suit Foals pendant toute leur tournée européenne). On découvre avec plaisir leurs musiques, avec des sons groovys/rock, de quoi chauffer le public pour la soirée qui l’attend ! ( pour les curieux, découvrez leur titre  Hangin)

formation

Changement de plateau finit, il est l’heure d’assister au concert de la tête d’affiche de la soirée FOALS !

À gauche de la salle, une porte s’entrouvre, on y aperçoit le groupe qui “s’échauffe” avant de les voir monter sur scène. Le show commence avec le très rock Snake Oil, on secoue la tête en headbang, on s’imprègne de l’énergie que la salle dégage, et c’est parti !

thumb_IMG_0024_1024

thumb_IMG_0071_1024

thumb_IMG_0032_1024

Diss-ap-pea-r, diss-ap-pear, le public chante en chœur sur Olympic Airways, arrive ensuite le fougueux My Number. You don’t have my number, we don’t need each other now. Tout le monde danse, on sent l’énergie transmise, qui prend peu à peu le contrôle de notre corps, c’est officiel on ne maitrise plus rien !

On savoure Moutain on my gates, titre qui monte en puissance et qui nous fait nous sentir indestructible, pour enfin exploser à la fin. Birch Tree, plus groovy, plus pop, fait danser le public. Et là comme si de rien n’était, Yannis Philippakis qui a la bougeotte se jette dans la foule pendant Providences.

thumb_IMG_0075_1024.
thumb_IMG_0051_1024

La salle se calme sur Spanish Sahara, c’est le moment de fermer les yeux et de s’enfouir pour sentir toutes ces sensations que le groupe transmet. Red Socks Pugie chauffe à nouveau le public avant Late Night, A Knife in a ocean. Inhaler. Quoi c’est déjà la fin ?

Après un rappel unanime, Foals débarque à nouveau sur scène pour What went Down ! Avant de finir, (après de multiple bain de foule)  Yannis Philippakis fait le tour de l’énorme « balcon » de l’atelier et s’y jette pour se laisser rattraper par le public et slamer jusqu’à la scène.

thumb_IMG_0087_1024

thumb_IMG_0053_1024

On peut dire que l’atelier est devenu totalement le terrain de jeu de Foals et notamment de son chanteur. TWO STEPS TWICE TWO STEPS TWICE le public réclame le titre du premier album Antidotes, sur lequel le concert se finira. On ressort de cette soirée complètement trempé et lessivé, après avoir tout donné. Une performance dingue, une setlist bien ficelée, difficile de faire un meilleur concert que celui que Foals vient de nous offrir ce soir !

Le groupe a même offert une petite séance de dédicace à la fin du concert !

Les + de la soirée :

– Le Foodtruck qui nous accueille à l’entrée de la salle, de quoi grignoter quelques chose avant ou après le concert (je l’ai personnellement testé au Rock a Field –festival organisé par l’équipe de l’atelier le premier week end de  juillet – et c’est super bon !)

– La salle • qui nous rend proche du groupe & son balcon pour les personnes qui veulent vivre le concert en hauteur

– La setlist irréprochable

– Le jeu de lumière du groupe qui s’accordait parfaitement à chaque titre (ce bleu/violet wow)

 

Les – de la soirée :

– Les voisins qui à place de vivre le concert, préfèrent parler pendant un concert, heureusement qu’une foule ça bouge !

 

 

Merci à Eli pour les photos !