trois + 13 =

4 + dix =

Après un concours tenté par hasard et remporté sur le site officiel redbull, nous voilà partis, Pedro et moi même, à la Redbull open water party. Plongez avec nous dans cet événement inédit !

 

 

Nous sommes le dimanche 5 juillet, il est 11h20. Nous sommes allés chercher nos bracelets pour l’événement la veille à l’accueil des Eurockéennes de Belfort et une petite carte nous informait d’un RDV à 11h30 dimanche à la navette du camping. 11:20 et on est encore au camping, à essayer de se dépêcher de ranger nos affaires pour partir. On arrive de justesse à la navette et on est surs de ne pas s’être trompés parce qu’elle est suivie d’une Mini Cooper décorée d’une énorme canette Redbull.
Nous voilà partis dans cette navette pleine à craquer. On entend déjà les gens se plaindre de la chaleur (et oui, le week-end des Eurockéennes avoisinait les 38°C), mais un des membres de la « Wings team » ( étudiants qui travaillent pour la marque aux ailes) leur rappelle que nous allons participer à un événement unique en France, donc que nous devrions plutôt être contents.

Mais au fait me direz-vous, qu’est ce que la Redbull Open Water Party ? Il s’agit d’un DJ set privé, le tout sur des bouées ou au bord d’une plage et en sirotant de l’energy drink. La première a eu lieu en août 2014 à Menton (Alpes maritimes) et Redbull a donc décidé de poser cette année ses valises lors de ces 27èmes Eurockéennes pour cet événement unique.
Après un trajet d’environ 10 minutes, nous arrivons sur le site tant convoité qui se trouve finalement en face de la scène de la plage, de l’autre côté du Lac du Malsaucy. On arrive alors sur le spot où ont été gonflé des crevettes et des raies géantes, des glaces, et d’autres bouées plus traditionnelles. Une petite zone a été délimitée pour offrir aux privilégiés un petit espace de baignade et on sait combien les organisateurs ont dû lutter pour réussir à obtenir une autorisation (la baignade dans le Lac du Malsaucy est interdite pendant toute la durée du festival). Même dans 1 mètre d’eau, on peut voir des sauveteurs et des pompiers au large pour veiller sur notre sécurité.

 

IMAG0171Le beau petit spot avec la scène de la plage au loin

Bon, revenons à la musique. Concernant le DJ set privé, Redbull et les Eurockéennes n’ont pas fait les choses à moitié puisque c’est DJ Pone qui nous a offert un mix de 2 heures (12h-14h). En effet, le beatmaker du quatuor français Birdy Nam nam a assuré un set qui nous a fait nous tremousser tout en barbotant, avec une diversité musicale très bien établie : Kendrick lamar, Justice, en passant par Etienne de Crécy ainsi que Stevie Wonder, Skrillex ft Asap Rocky ou encore Nekfeu… Le Dj s’est fait plaisir et les festivaliers sur leurs bouées étaient ravis. Puis pendant ce set, Redbull distribuait des boissons de la marque, mais nous ont également offert une photo Polaroid pour garder un souvenir de l’événement.

 

11352258_10200785767044371_337483966_n
Lucie et Pedro en mode festivaliers détendus 

 

Après 2 heures de set que nous n’avons pas vu passer, la Wings team laisse l’opportunité aux invités de repartir avec la bouée de leur choix si ils le souhaitent et offrent également des bouteilles d’eau pour permettre aux festivaliers de rentrer sereinement au camping et de lutter contre la chaleur de cette dernière soirée où on attendait des artistes tels que Run the jewels, Flume, Sting, Die antwoord, Damien Marley, Parkway drive, Eagles of death metal ou encore Slaves.
Ce qui est sûr, c’est qu’après une telle expérience pleine d’algues et de bon son, on oubliera pas que c’était un événement unique en France, on espère le voir se reproduire très rapidement et que vous pourriez le vivre aussi un jour.