1 × 3 =

6 + vingt =

 

Lundi 12 octobre, deuxième concert pour le Pedromadaire durant le Nancy Jazz Pulsations, ce soir il s’agit de Yael Naim suivi du groupe Pink Martini.

A l’occasion de ce festival un grand chapiteau est mis en place en plein cœur du parc de la Pépinière, la foule est abondante, on aperçoit en arrière scène une grande toile où y figure un hibou géant. Nous l’avons bel et bien compris, le concert commencera avec la talentueuse Yael Naim.

Naim a

Elle est accompagnée sur scène d’un chœur constitué d’une femme et deux hommes vêtus de façon féminine. On notera leur présence scénique grandiose qui fait de ce concert un vrai show que l’on ne sera pas près d’oublier. Puis sur scène en sa compagnie depuis de nombreuses années, le talentueux musicien David Donatien.

Yael Naim se livre à son public au fil de ses chansons, avec des notes mélancoliques, soul, pop, puis rock. Oui chers lecteurs du Pedromadaire vous avez bien lu, des notes rock lors du concert de Yael Naim connue pour sa douceur et sa poésie. Voilà la belle surprise de cette soirée, ce concert ne ressemblait en aucun cas aux albums qu’elle a produit. Elle a apporté à plusieurs reprises des sons qu’on n’aurait jamais pensé d’elle.

naim b

 

Elle débute avec quelques chansons de son dernier album s’intitulant Older, elle explique la signification de ce dernier album. Avant de le réaliser, elle dit avoir vécu des instants de vie très triste, la mort d’un membre très proche. Elle a donc décidé d’intituler son album Older pour faire passer un message de vie à chacun d’entre nous pour que l’on profite de chaque instant passé. Elle s’exclame en disant qu’elle devait faire le choix entre tomber dans une sombre déprime ou s’en sortir en profitant de la vie ce qu’elle a choisi.


naim c

D’abord énigmatique lors des premières chansons l’artiste à la grande voix s’ouvre à son public au fil de la soirée où on note le moment clé où elle lâche sa grande chevelure foncée qui la rend plus femme que jamais, le déclic s’est senti dans le public où l’ambiance était réellement présente.

Avant une vive et énergique demande de rappel de la part du public, la chanteuse à interpréter la chanson très connue New Soul tiré de son premier album au même titre sorti en octobre 2007.

C’est avec un enthousiasme débordant qu’elle revient sur scène, pour interpréter trois autres chansons. Parmi elles, une du roi du rock, Elvis Presley, en dédicace à son père qui depuis des années lui demande avec insistance de chanter du Presley lors de ses concerts, chose qu’elle n’a jamais faite jusqu’à cette année pour les 70 ans de son père.

 

La deuxième partie de la soirée était Pink Martini. L’affluence sous le chapiteau était au rendez-vous. Ce groupe américain composé de douze musiciens a transformé ce concert en véritable piste de danse.

pink martini 1

 

Leur chanson « Je ne veux pas travailler » les a fait connaître en France. De nombreux véritables fans qui ont la cinquantaine d’années étaient présents, nous pouvions remarquer leur sourire et leurs yeux pétillants face à ce concert aux mélodies largement influencées par le jazz.

 

Il s’agissait de leur seule date en France pour leur tournée.

Ces deux concerts ont fait de cette soirée du 12 octobre une soirée riche musicalement parlant, avec différents styles qui ont ravis le public présent en masse.

Crédit photos : Cassandre THOMAS.